Traitement de la grossesse molaire

Juste après le diagnostique d’une grossesse molaire qu’elle soit complète ou partielle est fait et confirmé, il convient de commencer le traitement de la grossesse molaire le plus tôt possible. Un traitement qui commence généralement par une opération chirurgicale de curetage pratiquée sous anesthésie générale pour se débarrasser des tissus de la mole hydatiforme.

L’opération commence par la dilatation du col de l’utérus, ce qui permet au chirurgien de faire entrer une sonde d’aspirations pour enlever les tissus de la mole, puis il se sert d’une curette  qui lui permet de retirer les cellules qui restent attacher aux parois de l’utérus.

Après l’opération et dans quelques cas il se peut qu’il y ait encore quelques tissus de la mole à l’intérieur de l’utérus, ce qui rend nécessaire une deuxième intervention chirurgicale pour évacuer ce qui reste de la mole hydatiforme. Parfois votre médecin peut se contenter de vous souscrire des médicaments sous forme de pilule à avaler ou des gélules ou crèmes à mettre dans le vagin.

Suivie du traitement de la grossesse molaire

Le suivie se fait généralement sur une période qui s’étale sur six mois, pendant cette période, on va suivre à travers des analyses sanguines ou d’urine votre taux d’hormones hCG, en effet un fort taux de cette hormone indique qu’il reste encore quelques tissus de la mole hydatiforme, et un taux très faible est un signe de guérisons. Ce suivi est extrêmement important, car s’il reste des cellules molaires, ils peuvent recommencer à ce multipliés, même après plusieurs mois de l’opération, et ce traitement de la grossesse molaire n’aura servis à rien.

Complication possible de la grossesse molaire

Dans quelques rares cas (15% des femmes ayant une grossesse molaire complète et 1% des femmes ayant une grossesse molaire partielle), on assiste à une infiltration des cellules molaires dans les muscles de l’utérus, ce qui provoque « la maladie trophoblastique gestationnelle persistante », ces cellules ne peuvent pas être retirées par un curetage, il s’agit alors d’une mole invasive, dans ce cas le traitement est une chimiothérapie à base de médicaments qui vont neutraliser les cellules molaires. Si le traitement de cette mole invasive est débuté assez tôt, le taux de guérison est de 100%.

Des examens complémentaires sont nécessaires pour s’assurer que les cellules molaires ont été toutes détruites et qu’ils ne se sont pas infiltrées dans d’autres parties du corps à travers le sang, si toutefois certaines cellules réussissent à se disséminer dans d’autres organes, ils ne conduisent pas à un cancer et le taux de guérison avoisine les 100%.

traitement de la grossesse molaire

NB : En France il y un centre spécialisé dans le traitement et le suivi de cette maladie, c’est le Centre de Référence des maladies trophoblastiques de Lyon. voici leur site

Publié dans Non classé Tagués avec : , ,
4 commentaires sur “Traitement de la grossesse molaire
  1. Mothiron dit :

    SVP, faites corriger toutes vos fautes d’orthographe, ça ne fait pas sérieux !

  2. Henriette dit :

    Bnsr, apres traitement du grossesse molaire est il vraiment important de prendre le « MICROGYNON »?

    • Admin dit :

      Bonsoir;
      En principe votre médecin vous demande de ne pas tomber enceinte pendant une durée qui va généralement de 6 à 12 mois, cette période sert à surveiller si la maladie est bien partie, cela ce fait par le suivi du taux de l’hormone hcg, qui doit être très bas voir nul.
      Donc un moyen de contraception efficace est indispensable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*