Mole hydatiforme partielle

La mole hydatiforme partielle ou mole incomplète, qui s’appelle aussi mole embryonnée, est une deuxième forme de maladies trophoblastiques hydatiformes, dans la plus part de cas elle est composée d’un placenta normale, d’un sac amniotique, et d’un embryon, et parfois d’un début de fœtus qui présente de graves anomalies et des malformations.

mole hydatiforme partielle

La cause de la mole hydatiforme partielle

La cause principale de cette rare maladie est une fécondation anormale, on distingue notamment deux cas de figures :

  • Un ovule normal avec 23 chromosomes fécondé par deux spermatozoïdes, de se fait l’œuf fécondé se retrouve avec 23+46 c’est-à-dire 69 chromosomes on parle alors de triploïdie, alors que normalement il ne doit y avoir que 46 chromosomes 23 venant du père et 23 venant de la mère.
  • Dans un autre cas, nous avons un ovule normal avec 23 chromosomes fécondé par un spermatozoïde (normale) qui possède 23 chromosomes, mais ses chromosomes sont dupliqués à l’intérieur de l’ovule, on se retrouve à nouveau avec 69 chromosomes, nous avons encore une fois une triploïdie.

Généralement la mole hydatiforme partielle n’est diagnostiqué qu’a la suite de la première échographie, elle ne présente pas de symptômes particulièrement différente de celles d’une grossesse normale, car le taux de l’hormone hCG reste dans la norme par rapport au stade de la grossesse, contrairement à la mole hydatiforme complète qui est elle caractérisée par un taux très élevé de cette hormone.

Traitement de la mole hydatiforme partielle

Le traitement des moles hydatiformes partielles consiste en une simple aspiration de la cavité utérine, cependant un suivi après cette aspiration est nécessaire pour prévenir toute rétention possible, car il arrive que la première aspiration soit insuffisante et que quelques cellules molaires trophoblastiques reste à l’intérieur de l’utérus, elles peuvent alors se multiplier et conduire à une tumeur maligne appelé choriocarcinome.

Non traité la grossesse molaire partielle peut s’arrêter spontanément sans recours à une aspiration, mais cela ne survient généralement qu’après 4 voir jusqu’au 6 mois de grossesse.

Publié dans Non classé Tagués avec : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*